l’équipe

photo de l'équipe du collectif Les orageuses
© Photo : Stéphanie Nelson — www.stephanienelson.fr

Nous nous sommes rencontrées en co-animant des formations et des accompagnements au sein de la scop l’orage entre 2011 et 2020. Issues de l’éducation populaire politique et du community organizing, chacune cultive sa singularité et enrichit le collectif de son point de vue, de son expérience et de ses savoirs. Notre éthique du travail avec nos publics et notre conception participative de nos interventions sont aux fondements du désir de création des orageuses en tant que collectif d’éducation populaire au sein de la coopérative Oxalis.

audrey-pinorini

Audrey Pinorini, formatrice, consultante, juriste

Audrey a cofondé la Scop l’orage en 2011. Pendant 9 ans, elle a formé aux principes et méthodes d’une éducation populaire politique. Elle prend du plaisir à manier la complexité. Elle s’empare des questions humaines, économiques et stratégiques pour accompagner les acteurs de l’économie sociale et solidaire : vie d’équipe, positionnement, organisation, développement, transformation, projet stratégique…

Elle pilote l’évaluation de politiques publiques dans une démarche participative. Elle a développé des formations aux outils d’intelligence collective adaptée aux services publics. Elle forme régulièrement au processus participatif, aux méthodes d’analyse collective et aux enjeux d’égalité pour les acteurs associatifs.

Audrey est diplômée de Sciences Po Grenoble, d’un Master Études du développement social : travail, formation, santé, d’un Master en Droit social et relation de travail. Elle est en formation à l’Ecole des Avocats de Rhône-Alpes, et suit un DESU en Droit de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire).
Son souhait à terme est d’allier éducation populaire et droit pour accompagner la transformation des structures.

solene-compingt

Solène Compingt, formatrice, consultante, community organizer

Solène est diplômée d’un Master 2 Politiques Publiques et Changement social de Science Po Grenoble dans le cadre d’une reprise d’études après une dizaine d’années d’expérience de terrain. Educatrice spécialisée de formation initiale, c’est ensuite en tant que community organizer puis coordinatrice au sein de l’Alliance Citoyenne entre 2010 et 2017 qu’elle a exploré des approches issues du community organizing et de l’éducation populaire permettant d’agir sur les causes structurelles d’inégalités sociales, de précarité et de discriminations en partant des ressources et de l’action des personnes concernées.

Co-fondatrice d’un organisme de formation (devenu l’Institut Alinsky) puis indépendante, c’est aujourd’hui au sein du collectif Les orageuses qu’elle souhaite élargir son champ d’intervention pour continuer à contribuer à cette expérimentation permanente qu’est la démocratie.

Solène forme et accompagne des syndicats, des associations et des collectivités publiques souhaitant développer le pouvoir d’agir de leurs bénéficiaires ou démocratiser leur organisation. Elle aime apprendre des groupes qu’elle accompagne en faisant évoluer ses modes d’intervention. Elle tient à proposer une palette large de grilles de lectures et de modalités pédagogiques permettant la participation active de toutes et tous.

quidora-morales

Quidora Morales, formatrice, consultante, sociologue

Quidora est diplômée d’un Doctorat en Sociologie dont la thèse s’intitule : Contre-pouvoir, technicité et action associative. Elle aime mobiliser les grilles de lecture de la Sociologie au service des groupes qu’elle forme et accompagne. Pour elle, la théorie n’est pas une fin en soi mais un moyen d’enrichir l’analyse des expériences afin que chacun-e puisse agir sur les réalités vécues.

Quidora a développé un enthousiasme particulier dans l’accompagnement des collectifs à structurer leur vie d’équipe, leur organisation de travail et leur projet de structure. Elle forme à la coopération au sein des équipes et accompagne opérationnellement des structures dans l’évolution vers des modalités de gouvernance plus démocratiques.

Elle coordonne et accompagne régulièrement des temps de réflexions et de productions collectives lors de séminaires d’équipes ou de rencontres en grand nombre.

Elle souhaite également développer des démarches de recherche action participative avec des collectifs qui veulent transformer leurs pratiques tout en valorisant les savoirs qu’ils fabriquent à partir de leur expérience.